La règle des – 3R –

La règle des 3R (Réduire, Réemployer, Recycler) est une notion de gestion des produits et des déchets qui en découlent.

Ces 3 pratiques contribuent à :

  • Prolonger la durée de vie des produits.
  • Réduire la consommation de ressources.
  • Réduire la production de déchets.

Réduire

Ce concept repenser l’acte d’achat afin de réduire la quantité de ressources consommées et de déchets générés :

  • Ce produit est-il essentiel ?
  • Quelle est la quantité d’emballages ?
  • Quelle est la durée de vie du produit ?
  • Est-il possible de le réutiliser et de le réparer.

Réemployer

Le réemploi consiste à prolonger la durée de vie d’un produit grâce aux pratiques telles que la réutilisation, le réemploi et la réparation.

Recyclage

Le recyclage consiste à traiter et valoriser des matières contenues dans des déchets.

Consultez notre page sur la gestion des déchets pour en savoir plus sur le recyclage.

La gestion des déchets

Quelle est la différence entre réemploi, réutilisation et réparation ?

Réemploi

Le réemploi se définit comme « toute opération par laquelle des substances, matières ou produits qui ne sont pas des déchets sont utilisés de nouveau pour un usage identique à celui pour lequel ils avaient été conçus ».

Le réemploi est majoritairement porté par des acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire (Ressourceries, Recycleries, Emmaüs, Envie etc.). Entre 2012 et 2014, le nombre de structures de réemploi en France a augmenté de 30%.

Réutilisation

La réutilisation se définit comme « toute opération par laquelle des substances, matières ou produits qui sont devenus des déchets sont utilisés de nouveau ».

Il s’agit d’une opération en plusieurs étapes :

  • Le propriétaire se défait d’un bien usagé.
  • Le bien prend un statut de déchet.
  • Il subit une opération de traitement des déchets appelée « préparation en vue de la réutilisation » (réparation, contrôle de fonctionnement, nettoyage).
  • Il retrouve son statut de produit.
  • Un nouveau propriétaire lui donne une seconde vie.

On parle également d’upcycling ou surcyclage. Cette pratique consiste à récupérer des matériaux ou des produits dont on n’a plus l’usage afin de les transformer en matériaux ou produits de qualité ou d’utilité supérieure.

Le réemploi et la réutilisation se distinguent donc par le passage ou non du bien par le statut de déchet.

Réparation

Le terme de réparation est utilisé dans son sens « commun » de remise en fonction d’un bien.

graphique montrant le cycle de vie d'un produit en fin de vie ainsi que les étapes de réemploi, réutilisation, réparation, recyclage

Le do it yourself – un mode de vie

https://www.greenecho.fr/wp-content/uploads/2020/03/do-it-yourself-illustration.png

On entend de plus en plus parler de « do it yourself » et de sa contraction « DIY ». Ces expressions viennent de l’anglais et signifient : Fais le toi-même

Cuisine, cosmétique, entretien de la maison, tricot, upcycling… Le DIY s’applique à de nombreux produits.

Le contexte économique et social, ainsi que les problématiques environnementales ont fortement contribué à développer le do it yourself. C’est devenu un mode de vie qui permet d’apprendre de nouvelles choses, de développer ses talents, de rencontrer du monde, et de consommer autrement.

En apprenant à réparer et concevoir des produits, on consomme moins de « neuf » ce qui permet de générer moins de déchets. Par exemple, préparer son propre déodorant, shampoing ou dentifrice permet d’éviter d’acheter régulièrement des produits qui sont souvent sur-emballés.

Consultez nos tutos cosmétiques pour tenter l’expérience à votre tour.

Les tutos « do it yourself » de Green Echo

Les professionnels du réemploi, de la réutilisation et de la réparation présents sur Green Echo

De multiples acteurs interviennent sur le secteur du réemploi, de la réutilisation et de la réparation pour servir d’intermédiaire. Lorsque le propriétaire initial souhaite se séparer de son produit, il peut passer par une structure de l’économie sociale et solidaire (ESS) ou par une structure de l’occasion.

Les structures de l’économie sociale et solidaire (ESS)

Ces structures cherchent à concilier activité économique et respect des 3 principes de l’ESS : utilité sociale, gouvernance démocratique et profits partagés.

Les structures de l’ESS permettent à des personnes de s’équiper à moindre coût et favorisent l’insertion de personnes en difficulté. Elles se caractérisent par un ancrage territorial fort et par un but non-lucratif.

Ressourceries et Recycleries

Le terme « Ressourcerie » est une marque déposée qui est utilisée pour désigner les Recycleries du réseau. On utilise donc le terme de recyclerie de façon générique.

Une recyclerie est un lieu de collecte qui a pour vocation de récupérer, valoriser et réparer des produits en vue de la revente.

Les recycleries peuvent avoir des formes juridiques variées mais défendent des principes de non-lucrativité et de non-concurrence.

La promotion, l’échange de bonnes pratiques et l’organisation du réseau des recycleries sont réalisés par le REFER (Réseaux francilien pour le Réemploi) et le Réseau National des Ressourceries.

Emmaüs

Emmaüs est la structure de l’ESS la plus célèbre en France. Le Mouvement Emmaüs a été créé en 1954 sous l’impulsion de l’abbé Pierre afin d’aider les personnes en situation d’exclusion, de précarité et de manière générale pour lutter contre la pauvreté.

En plus des valeurs sociales et solidaires du Mouvement, Emmaüs défend des valeurs de développement durable grâce à la collecte et la revente d’objets.

Envie

Le réseau ENVIE a été créé en 1984 et oeuvre pour l’emploi solidaire et l’accompagnement de salariés en parcours d’insertion vers l’autonomie professionnelle.

ENVIE lutte contre le gaspillage en faisant la promotion

  • Du réemploi de DEEE et de matériel médical.
  • De la réutilisation en récupérant des pièces détachées.
  • De la réparation en offrant un service de réparation qui privilégie les pièces détachées d’occasion.
L’Heureux cyclage

L’Heureux cyclage est un réseau participatif et solidaire de réparation de vélos. Le réseau poursuit plusieurs objectifs :

  • Favoriser la pratique du vélo au quotidien.
  • Remettre en circulation des vélos délaissés.
  • Réutiliser les pièces détachées et recycler les matières premières.
  • Échanger les savoir-faire autour de la mécanique et de la pratique du vélo en ville.

L’Heureux Cyclage veut développer l’échange d’expérience, la mutualisation des connaissances et favoriser la création de nouveaux ateliers vélo.

Les Repair cafés

Les Repair cafés sont des ateliers de réparation collaboratifs où des bénévoles partagent leurs connaissances. Les participants apportent leurs objets en panne (petit électroménager, ordinateurs, objets électroniques, vêtements, etc.) afin de les réparer en compagnie des bénévoles.

L’objectif des Repair cafés est double :

  • Faire évoluer les comportements en mettant en avant le réflexe de réparer plutôt que de jeter.
  • Créer du lien social intergénérationnel localement.

Les structures de l’occasion

Les structures de l’occasion représentent des acteurs qui pratiquent une activité de réemploi avec un objectif commercial. L’activité d’occasion se traduit par une transaction entre le propriétaire initial du produit et le repreneur (vente ou troc).

Les dépôts-vente

Le dépôt-vente décrit un type de magasin dans lequel il est possible de mettre en vente des objets. Comment ça fonctionne ?

Le propriétaire du bien confie son objet à des commerçants qui s’occupent de le revendre. Le dépôt-vente n’achète pas les biens, il sert d’intermédiaire entre le propriétaire initial et le futur acheteur et se rémunère par une commission sur la vente.

Tous les types d’objets sont concernés mais certains dépôts-vente peuvent être concentrés sur certains types de produits.

Les brocantes et vide-greniers

Les brocantes et vide-greniers sont des regroupements de personnes qui tiennent un stand et vendent des produits d’occasion. Une différence existe enter les deux expressions :

  • Dans une brocante, les exposants sont des professionnels.
  • Dans un vide-grenier, ce sont des particuliers.
Les réparateurs et reconditonneurs

Les réparateurs ont pour activité principale la réparation et non le commerce de biens.

A la différence des réparateurs, les reconditionneurs effectuent une activité de revente après avoir réparé un produit. Ils sont souvent spécialisés (téléphonie, informatique, etc.).

L’indispensable bio & zéro déchet de la salle de bain

Green Echo vous a sélectionné les meilleurs produits d’hygiène et beauté
pour vous faire découvrir les solutions éco-responsable

Acheter votre trousse